Langue

Résistances

Résistances - Tous les contenus

Campagne Une entreprise minière française prétend mener ses activités en Argentine (Sierras de Córdoba) malgré le refus des habitants
Communiqué Lettre ouverte à l’entreprise Red Mineral Corporation
Article de presse Conférence de Cancún : Le Mexique, symbole de l’hypocrisie écologique
Article de presse Mouvements socio-environnementaux en Amérique latine : territoires, écosystèmes et cultures
Brève Costa Rica se déclare territoire intérdit aux mines de métaux à ciel ouvert
Petition Pétition : Mines au paradis ? Territoire libre d'activité minière ! (Pérou)
Événement Conférence-débat : la réponse sociale face au boom minier au Pérou avec José de Echave Cáceres (Pérou)
Événement Conférence : Industries extractives et communautés autochtones et paysannes
Article de presse Chili: Non à Pascua Lama - L'eau vaut plus que l'or
Brève Perle de victoire en Argentine : la loi de protection des glaciers a été approuvée
Article Chili : Marche des mères des grevistes de la faim mapuche - 29/09/2010,Temuco
Article Argentine, le modèle du soja
Brève Argentine : glaciers contre projets miniers
Vidéo Interview d’Eduardo Quipainao Calfipan, mapuche du parlement de Coz Coz, en grève de la faim depuis le 15 septembre
Vidéo Xingu : le sang de notre survie
Campagne Action urgente - non au projet d'exploitation minière d'Agua Rica à Andalgalá (Argentine)
Événement IV Forum Social des Amériques (FSA)
Événement 13eme UAC (Union des Assemblées citoyennes)
Vidéo Reverdecer, “la terre ne nous appartient pas, nous appartenons à la terre”
Article Unis pour la défense des mangroves

Brèves

Roumanie (Pungesti) : répression de l'opposition au x gaz de schiste

PUNGESTI (Roumanie) - Plusieurs centaines de gendarmes sont intervenus en force lundi à l'aube contre des villageois de Pungesti (nord-est de la Roumanie) qui organisent depuis deux mois un sit-in pour empêcher la compagnie américaine Chevron de lancer l'exploration pour les gaz de schiste, a constaté un correspondant de l'AFP.
Lire la suite »

Huile de schiste : P. Martin refuse de signer la mutation des permis à Hess Oil

Le ministre de l’Ecologie, Philippe Martin, a indiqué tôt ce matin jeudi 28 novembre à Reporterre qu’il avait décidé "de refuser de signer la mutation à Hess Oil des sept permis d’Ile-de-France". Cette décision sera détaillée dans un entretien avec le journal le Parisien à paraître ce jour.

Documents

Lorsque « résister » devient « créer » : l’expérience d’un mouvement socio-environnemental equatorien

Anna BEDNIK, dans Résistances, revue Pandora, nº8, Paris VIII, 2008

Au Pérou et au Guatemala, les votations citoyennes cherchent à freiner l’installation des entreprises minières. Les  indigènes de  l’Amazonie équatorienne poursuivent en  justice Chevron-Texaco pour  les dégâts occasionnés par ses activités d’exploitation pétrolière. Au Chili, les mapuches luttent contre les entreprises  forestières.  En Honduras,  les  pêcheurs  tentent  de  contenir  le  développement  d’élevages industriels de crevettes dans les mangroves. Ce ne sont que quelques exemples des nombreux fronts de résistance populaire contre l’exploitation industrielle des ressources naturelles.

 En ce sens, les résistances qu’opposent à ces industries les populations à grande majorité rurales et paysannes  peuvent  être  vues  comme  le  résultat  d’une  conjonction  de  volontés  visant  à  protéger  un certain équilibre de vie. Cette opposition se nourrit aussi du sentiment d’injustice face au peu de place laissé à  l’expression des volontés des populations  locales à  l’intérieur des processus décisionnels qui sont amenés à régir leur devenir. De là, certains mouvements socio-environnementaux franchissent le pas  entre  revendiquer  leur droit  à  l’autodétermination  et  l’exercer pleinement.  Ils  transforment  alors leur  résistance  en  une  force  créatrice,  génératrice  de  propositions  nouvelles,  qui  vont  des  solutions locales  et  tangibles  de  production  ou  d’échange  à  des  formes  inventives  de  penser  le « développement »  et  de  concevoir  l’harmonie  entre  la  société  et  son  environnement  naturel.  Les multiples  réseaux  d’acteurs  locaux,  nationaux  et  internationaux  qui,  dans  bien  de  cas,  se  fédèrent autour de ces mouvements de  résistance, esquissent en même  temps des  formes d’interaction sociale dont  les  objectifs  et  les  modes  de  fonctionnement  défient  la  certitude  de  l’inéluctabilité  de  la mondialisation néolibérale. 

L’histoire  de  la  résistance  au  projet  d’exploitation  de  cuivre  en  Intag,  dans  le  nord-ouest  de l’Equateur,  illustre  la possibilité de cette  transformation  et  « ouvre une  fenêtre d’espoir » pour  tous ceux qui, en Amérique  latine ou ailleurs,  refusent  la destruction des  ressources naturelles au nom du développement économique.