Langue

Résistances

Articles

Mobilisation à Paris le 08 juin 2013 : Conga (Pérou) et Pascua Lama (Chili), même combat !

Date de publication: 
Dimanche, 23 Juin, 2013
Par: 
Collectif ALDEAH

Les projets des mines à ciel ouvert  Conga (Pérou) et de Pascua Lama (Chili et Argentine) sont le résultat de cette soif insatiable de profit qui pousse les entreprises extractivistes à broyer des territoires entiers et cela, avec la complicité des gouvernements successifs, qu’ils soient de « gauche » ou de droite. Le potentiel de destruction de ces deux projets est invraisemblable et ils menacent directement  les sources d’eau qui alimentent sur des milliers d’hectares les populations locales et leur agriculture, ainsi que la faune et la flore de la région.   Qu’il s’agisse de la destruction des glaciers dans la Cordillère des Andes, dans le cas de Pascua Lama, ou de l’anéantissement des quatre lacs d’altitude dans le cas de Conga, ces projets miniers sont de véritables écocides qui ne bénéficieront qu’à une poignée d’actionnaires  et contamineront cette ressource précieuse qu’est l’eau. Protégeons la vie! Non aux projets miniers! Oui aux activités soutenables !

En France aussi, on se mobilise contre ces projets de mines à ciel ouvert

En effet, nous sommes concernés. BNP-Paribas, première banque française, investit dans des entreprises qui mènent des projets écocides et responsables de graves violations des droits de l’homme. 

BNP Paribas Investment Partners Luxembourg, filiale de BNP Paribas offre à ses clients la possibilité d’investir sur le marché financier des Etats Unis à travers le fond BNP PARIBAS L1 Opportunities USA C. Les investissements de ce fond se dirigent à 46,63% dans l’exploitation des matières premières et à 18,93% dans l’énergie.

Parmi les entreprises dans lequel ce fond investit, se trouvent :

Zones à défendre: Les Zadistes et Conga, expériences de luttes similaires dans des contextes différents.

Date de publication: 
Vendredi, 5 Avril, 2013
Par: 
RaquelN

Zones à défendre: Les Zadistes et Conga, expériences de luttes similaires dans des contextes différents.

Bocages et zones agricoles de Notre Dame des Landes (NDDL)

Depuis plusieurs mois, de nombreux irréductibles occupent chaque semaine à tour de rôles l'un des campements d'une zone de 2000ha pour le protéger. Ils ont construit des barricades pour empêcher l’entrée des policiers qui les ont, plusieurs fois déjà, délogé violemment. Les agriculteurs de la zone et des fermes menacées, mais aussi tout un réseau de soutien, les aident à se nourrir. L’alimentation est sommaire, pour ne pas dire autre chose, et consiste essentiellement en carottes, patates, betteraves et nouilles décorées de chips faites de pelures de patates. Tout se mange, rien n’est jeté, et les jeunes entrent souvent dans la cuisine morts de faim. La lutte et la résistance à des températures négatives, ça ouvre l’appétit.

En Grèce, le village d'Iérissos s'oppose à la réouverture de mines d'or

La Grèce endettée possède de l'or dans ses sous-sols. Ce devrait être une bonne nouvelle, mais dans le village d'irréductibles Hellènes de Iérissos, à quelques kilomètres de la porte d'entrée du mont Athos, la relance des mines est vécue comme une catastrophe. "Non aux mines d'or", proclament des banderoles au centre du village de 3 000 habitants. Les heurts avec la police sont devenus fréquents dans la forêt de Skouriès de cette région de Chalcidique, à 100 kilomètres à l'est de Thessalonique, dans le nord du pays.

Pour Christos Pappas, Tolis Papageorgiou, Kostas Efthimiou, Maria Kadoglou, c'est le combat d'une vie. Cela fait des années qu'ils luttent contre les risques de pollution de leur belle Chalcidique et de ses montagnes recouvertes de forêts et de bruyères en fleurs qui tombent dans la mer. Ils se battent devant les tribunaux, dans les médias et sur le terrain. Ils se sont opposés aux exploitants miniers successifs mais trouvent aujourd'hui face à eux un acteur protéiforme, plus difficile à attaquer : la crise économique.

Brèves

Roybon : la région refuse de soutenir le projet de Center Parcs

En Rhône-Alpes, 87 conseillers régionaux sur 156 ont rejeté, ce vendredi, le texte présenté par le groupe Union de la droite et du centre, décrié par les «zadistes».
La région Rhône-Alpes a rejeté vendredi un vœu de soutien au Center Parcs controversé en Isère, présenté par la droite, tandis que son président Jean-Jack Queyranne (PS) appelait à «revoir» le projet avant de lui accorder une subvention votée par la collectivité en 2009.

Le Parc du Luberon rejette un projet de prospection d'hydrocarbures

Le parc régional du Luberon, qui regroupe 77 communes dans ce massif montagneux du sud du Vaucluse, a adopté une motion rejetant tout projet de prospection d'hydrocarbures, notamment le gaz de schistes, a-t-on appris mercredi 1er octobre auprès de ses responsables.

Lire la suite »

JUSTICE : Victoire des rondes paysannes devant la CIDH

Les mesures de précaution dictées par la Cour interaméricaine des droits de l'homme (CIDH), en date du 7 mai 2014, en faveur de 46 leaders de la lutte contre le projet minier Conga, ont été présentés jeudi à Cajamarca, lors d'une conférence de presse qui s’est déroulée dans le local du restaurant Zarko, par Ydelso Hernandez et Segundo Perez, les dirigeants CUNAARP, en présence de Manuel Ramos et de l’avocate Zulma Villa Vilchez.
Lire la suite »

Documents

Marche de Tende à Vievola le samedi 11 juillet à 10h en opposition au chantier de doublement du tunnel du col de Tende

Information Communiqué
Date de publication: 
Vendredi, 10 Juillet, 2015
Par: 
Collectifs des habitants de la Roya - No Tenda Bis -

NE LAISSONS PAS LA VALLéE DE LA ROYA DEVENIR

 UN AUTOROUTE

 NON AU DOUBLE TUNNEL, à L’ASPHYXIE DE NOS VILLAGES, à LEURS MORTS ECONOMIQUE,  SOCIALE ET  éCOLOGIQUE, à LA CIRCULATION DE MARCHANDISES INUTILES

NOUS AIMONS VIVRE ICI ALORS BATTONS NOUS 

PARCE QU’EST POSSIBLE

. LA RéHABILITATION  DU TUNNEL éXISTANT,

. LA RéVISION DU PROJET DU DOUBLE TUNNEL

. LA DIMINUTION DE LA POLLUTION

. UNE VIE RURALE  LIBRE ET DE QUALITé

. LA PRéSERVATION DES SOURCES DE LA FLORE ET DE LA FAUNE

. LE MAINTIEN DE LA POSTE, DU RAIL, DE L’HOPITAL, ET DE L éCOLE RURALE

. DE CONTINUER à FAIRE NOS JARDINS

. DE PERPéTUER LE PASTORALISME ET SA PRATIQUE ANCESTRALE

. DE PRéSERVER LE PATRIMOINE

. LA LIBRE CIRCULATION DES HOMMES

. DE NE PAS ETRE CLASSé N°1 DANS LES SONDAGES DE LA SéCURITE ROUTIERE AU NOMBRE DE MORTS LIéS à LA ROUTE

SOYONS

CONSCIENTS DE CE QUI EST EN TRAIN DE DISPARAITRE à JAMAIS

RESPONSABLES DE CE QUE NOUS VOULONS VIVRE

SOLIDAIRES

POUR UNE VALLéE HABITéE, VISITéE PAS JUSTE TRAVERSéE