Langue

Résistances

Articles

Exploitation minière en Argentine : la résistance d’un procureur

Il est des procureurs plus respectables que d’autres… Celui de la province de Tucumán en Argentine, Antonio Gustavo Gómez, se bat pour que les crimes commis pendant la dictature soient punis. Il est également très impliqué dans la lutte contre les crimes écologiques. L’homme a donné, samedi au CICP, une conférence sur l’exploitation minière en Amérique Latine. Compte-rendu.

Pérou: Massacre des communautés indigènes de l'Amazonie et naissance d'un nouvel acteur politique, AIDESEP

Le samedi 5 juin, date de la journée mondiale de l'environnement, le gouvernement péruvien a lancé une attaque armée d'une extrême violence contre les populations indigènes de l'Amazonie péruvienne pour les déloger d'un barrage installé sur une route de la province de Bagua, Amazonas, en signe de protestation face au refus de dialogue sur leur exigence d'abrogation de dix décrets législatifs attentatoires à leurs droits et à l'environnement.
Le résultat : 24 policiers décédés, et un nombre important d'indigènes dont le chiffre exact est sujet à controverse, car si le gouvernement reconnait la mort de 9 personnes, l'enquête de l'association de droits humains APRODEH compte 60 disparus. Des témoignages parlent de nombreux cadavres brûlés et jetés dans des fleuves depuis des hélicoptères, ainsi que de fosses communes. Plus de 300 membres des communautés indigènes ne sont pas retournés chez eux après le massacre, où sont-t-ils passés? Toutes les hypothèses circulent. Le rapporteur de l'ONU qui s'est déplacé à Bagua a reçu ces réclamations.

Les enjeux du conflit

Lire la suite »

Mexique : Conflit minier à Cerro de San Pedro (San Luis Potosi), lorsque la justice n’existe plus…

Date de publication: 
Mercredi, 8 Juillet, 2009
Par: 
James del Tedesco
Cerro San PedroCerro San PedroPar ce texte, nous souhaitons vous faire connaître notre résistance pour défendre un village voué à disparaître et la lutte des habitants de la municipalité de Cerro de San Pedro, située dans la zone suburbaine de la capitale San Luis Potosi, de l'Etat du même nom, menacé aujourd'hui par le projet dévastateur de la compagnie minière canadienne NEW GOLD, exécuté par sa filiale au Mexique la Minera San Xavier (MSX).

Depuis de nombreuses années, les «ejidatarios» [1], les habitants de Cerro de San Pedro et de la ville de San Luis de Potosi, nous nous opposons à la réalisation de ce projet minier qui provoquera une énorme détérioration du milieu naturel, des conséquences graves pour la santé des populations et des destructions du patrimoine historique et culturel de la région.

Le Pouvoir Judiciaire de la Fédération (République) s'est prononcé à diverses reprises en faveur des opposants au projet, contre la SEMERNAT (Ministère de Protection de l'Environnement) qui a permis à l'entreprise d'opérer, et contre l'entreprise. Mais malgré ces décisions de justice, la MSX continue ses activités, avec la complaisance des différentes autorités fédérales, rovinciales  et municipales, dans la plus grande impunité et l'irrespect des décisions de justice.

Cerro de San Pedro

Cerro de San Pedro est une petite municipalité de l'Etat de San Luis Potosí, situé à 400 kilomètres au nord de Mexico DF (capitale de la République) dans la zone centre-nord du Mexique, et à 12 kilomètres seulement de la capitale de l'Etat, San Luis Potosi. Cette municipalité compte une population de 3.404 habitants, dont 120 vivent dans le bourg principal, le plus menacé par le projet minier.

Résistances - Tous les contenus

Communiqué Projets miniers : la lutte se structure en France
Brève Ariège : des riverains de Couflens s'opposent à l'exploitation de la mine de Salau
Article Invitation au premier camp international « Au delà de l’Europe » en Chalcidique, Grèce, du 18 au 25 août
Communiqué Marche de Tende à Vievola le samedi 11 juillet à 10h en opposition au chantier de doublement du tunnel du col de Tende
Événement Frackanpada - festival
Brève In Salah / La mobilisation anti-gaz de schiste se poursuit pendant le Ramadhan
Petition Pétition contre le projet de règlement européen qui autorise, en cas d’accident nucléaire, la commercialisation d’aliments très contaminés.
Vidéo Sans haine, sans armes, sans violence (HK et les Saltimbanks)
Brève Dépot de 5500 signatures en Bretagne contre les projets miniers
Événement Chauffe la lutte, pas le climat !
Événement RENCONTRES « INTER-ZAD » autour de l’utilisation de l’occupation comme moyen de lutte contre l’aménagement du territoire et son monde
Événement 22 JUILLET 2015 – JOURNÉE MONDIALE CONTRE LA MÉGA-INDUSTRIE MINIÈRE
Article TIA MARÍA : OFFENSIVE SUR TOUS LES FRONTS
Article de presse Algérie : « Quelles que soient les provocations du pouvoir, notre mobilisation restera pacifique »
Article de presse Antully - Non à la destruction de la forêt de Planoise ! Non à la mine Garrot-Chaillac ni ici, ni ailleurs !
Brève Exploitation minière. L'ultimatum de Douar Didoull
Brève Permis de Loc-Envel : salle comble pour le collectif Douar Didull
Article Tia Maria : Vivre, ou mourir
Article La justice chilienne ordonne la démolition du plus grand réservoir minier d’Amérique latine (Caimanes)
Article Changer de maître, mais pas d’école ? Opération Correa en huit leçons.

Brèves

Intervention militaire à Nankints

Intervention Militaire à Nankints

On apprend à l'instant que des militaires de l'armée équatorienne ont réprimé avec une violence disproportionnée les shuar de Nankints, qui occupaient depuis hier le campement minier de la société minière EXSA. Les militaires détiennent un représentant shuar.

Quito, 22 novembre 2016

Ariège : des riverains de Couflens s'opposent à l'exploitation de la mine de Salau

L'association Couflens-Salau demain dénonce la nouvelle exploitation de la mine de Salau, dans la vallée du Haut-Salat, en Ariège. Cette mine de tungstène a fermé en 1986, suite à la mise en place du marché du tungstène chinois. Une société a déposé une demande de permis exclusif de recherches. Lire la suite »

In Salah / La mobilisation anti-gaz de schiste se poursuit pendant le Ramadhan

Par Djamila Ould Khettab | juin 25, 2015 3:07

Plus de six mois après le soulèvement populaire, le cœur de la résistance au gaz de schiste, In Salah, bat toujours. Et ce malgré le jeûne du Ramadhan, les températures caniculaires et surtout le silence des pouvoirs publics.

Lire la suite »