Langue

SEMINAIRE INTERNATIONAL : CRISE DU CAPITALISME, RECOLONIZATION ET ALTERNATIVES POPULAIRES

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email
Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
La Paz – Bolivie
Date(s) de l'événement: 
Me, 01/07/2009 - 00:22 - Ve, 03/07/2009 - 00:22

SEMINAIRE INTERNATIONAL

CRISE DU CAPITALISME, RECOLONIZATION ET ALTERNATIVES POPULAIRES

La Paz - Bolivie 1, 2 et 3 juillet 2009

Objectifs :

  1. Débattre du caractère et des implications de l'actuelle crise mondiale du capitalisme.
  2. Analyser les mécanismes
    (militarisation et mégaprojets) que le Capital met en œuvre pour recoloniser le continent.
  3. Organiser un échange d'expériences de lutte et de construction développées par les mouvements sociaux et les gouvernements populaires contre la logique du capital.
  4. Articuler les programmes et les plans de lutte communs entre les mouvements sociaux et les gouvernements populaires.

 

Mercredi 1er juillet 2009

CRISE DU CAPITALISME

9 h - 12h30

Alvaro García Linera - Bolivie (à confirmer)

Jorge Bernstein - Argentine

Néstor Kohan -  Argentine

14h30 -
18h

Pedro Fuentes - Brésil

 Jeudi 2 juillet 2009

RECOLONISATION

 9h - 12h30 : Militarisation et IIRSA, la géostratégie continentale.

Ana E. Ceceña - Mexique

Claudia Korol - Argentine

Guillerme Carvalho - Brésil

14h - 18h : Agrobusiness, Mégaprojets et « Déterritorialisation »

Egidio Bruneto MST -   Brésil

Mouvement Mapuche - Chili  

MAB- Brésil (à confirmer)

Non a la mina - Argentine

Vendredi 3 juillet 2009

ALTERNATIVES POPULAIRES

 9h - 12h 30

Sergio Loayza - Vice Président MAS

Joao Pedro Stedile - Via Campesina (à confirmer)

Rafael Dauza - Ambassadeur de Cuba en Colombie

Julio Montes - Ambassadeur du Venezuela en Bolivie

Hugo Moldiz - Bolivie

Amilcar Figueroa -  Presidente Alterno del Parlatino

14h - 18h

Débat et conclusions

Organisateurs : Presidencia Alterna del Parlamento Latinoamericano, Bancada Diputados MAS (Bolivia),Comisión de Medio Ambiente y Turismo Parlamento Latinoamericano-Guardianes Latinoamericanos Para La Defensa del Medio Ambiente y el Turismo Humano (Venezuela) Semanario La Época (Bolivia) Periódico Escena Contemporánea (Perú-Bolivia-Chile), Prensa De frente (Argentina), Periódico El Quinto (Chile), Centro de Estudios Sociales José Carlos Mariátegui (Venezuela), Radio Constelación 106.9 FM (Cuzco-Perú) Federación Sindical de Productores Agrícolas de Ixiamas (Bolivia) Federación Sindical de Mujeres Agricultores de Ixiamas (Bolivia), Frente Nacional Campesino Ezequiel Zamora (Venezuela), Asociación Campesina Valle del Rio Cimitarra (Colombia).

Réference aux contenus ALDEAH
Réference aux contenus d'ALDEAH: 

Crise du capitalisme, recolonisation et alternatives populaires

IIRSAIIRSAPar: Frente Nacional Campesino Ezequiel Zamora, Asociación Campesina del Valle del río Cimitarra, Prensa De Frente

Nous vivons une époque où les antagonismes sont terriblement tragiques. Le développement capitaliste oblige le monde à produire un ensemble de marchandises qui subviennent aux besoins de seulement une portion minime de la population mondiale, ce qui, néanmoins, implique la détérioration accélérée et apocalyptique de la terre, ayant pour conséquence logique la mise en danger de l'ensemble de l'humanité. Cette façon d'organiser la vie comporte, en outre, comme élément constitutif intrinsèque, la tragédie des peuples entiers à travers les guerres d'occupation et le pillage.

Nous entendons le capitalisme comme le résultat d'une forme spécifique de concevoir et de penser le monde; une forme qui ne nous est ni propre, ni inhérente. Ce que nous connaissons comme « le capitalisme » a été engendré par la logique occidentale, la civilisation occidentale et ses manières d'appréhender la vie et les savoirs. Le capitalisme est un produit historique concret et non une fatalité de l'histoire.

Aujourd'hui, le capitalisme est entré dans une crise sans précédent. Et puisqu'il a su globaliser un mode déterminé d'organisation économique en créant de grands marchés articulés de manière injuste et inégale, la crise s'est répandue à l'échelle mondiale. Le capitalisme, cependant, a aussi démontré d'avoir une formidable capacité de mutation, et rien ne peut nous laisser penser que ce système va s'effondrer à cause de ses propres contradictions.  

Autres langues

Pays

Conflit

Organisations

Commentaires

 

Commenter le contenu (Soumis à modération)

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.

La newsletter de Aldeah.org

S'abonnez au bulletin d'information