Langue

Suppression des limites d'extraction de lignite en République Tchèque ?

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email

Source : Bulletins Electroniques 

Le lignite, minerai de type charbon tout comme la houille ou la tourbe, est principalement utilisé comme combustible pour la production d'énergie. La République tchèque est le 3ème producteur européen de charbon et lignite (12% de la production au sein de l'UE) après la Pologne (33%) et l'Allemagne (28%). [1] L'industrie minière (tous minerais confondus) y représente un peu moins de 4% de l'économie et de 3% des emplois. [2] La principale région productrice de lignite est la Bohème du nord, au niveau des contreforts des monts Métallifères, en particulier les régions de Most, Chomutov et Sokolov.

Les limitations territoriales de l'extraction de lignite ont été mises en place en 1991 afin de répondre aux problèmes environnementaux causés par l'exploitation minière de cette région au cours du XXème siècle, et en particulier son intensification au cours des années 70 et 80. Ces limitations ont été régulièrement contestées par les entreprises minières et les syndicats de mineurs, en mettant en avant des arguments économiques, alors que les défenseurs de ces limites, parmi lesquels figurent des élus locaux et des associations de riverains et de défense de l'environnement, craignent que l'abolition de ces limites ne mène à la destruction d'un milieu déjà très détérioré.

La demande vient cette fois-ci de Jan Sabel, président de l'union des industries minières et pétrolières. Selon lui, cette limite mettrait en péril près de 8000 emplois, dans une région déjà ravagée par les problèmes économiques. Jan Dienstl, propriétaire de l'entreprise Severni energeticka, annonce quand à lui que le retrait des limites permettrait l'allongement de la durée d'exploitation de la mine de Most de 150 ans, la sauvegarde de 3000 emplois et la création de 5000 autres, alors que dans la situation actuelle, la mine devra fermer ses portes en 2022.

Parmi les partisans du point de vue contraire, le maire de la ville d'Horni Jiretin craint que le retrait de la limite ne cause une détérioration des conditions de vie des habitants et de l'environnement, tout en empêchant le développement de sa commune. Le maire de la commune de Litinov, quand à lui, estime que cela provoquera la fuite des jeunes les plus éduqués et une division par deux des prix immobiliers. [3] La décision sera prise par le prochain gouvernement qui sera connu en début d'année prochaine, le gouvernement actuel refusant de prendre cette responsabilité, bien que le président soit favorable à la suppression des limites. [4]

En savoir plus : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/74692.htm

Fichier attachéTaille
image[2].png19.56 Ko

Autres langues

Mot(s) clef(s)

Pays

Conflit

Organisations

Commentaires

 

Commenter le contenu (Soumis à modération)

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.

La newsletter de Aldeah.org

S'abonnez au bulletin d'information